arpoma l'art par la musique
        lundi 15 avril 2024 - 15h24
menu / actu

liste / rep

atlas / rech

      VOIR et ECOUTER (395)     

GIORGIONE, les trois philosophes

TEXEIRA, Te Deum, Te martyrum
date de publication: mardi 30 mars 2021

Quand bien nous pourrions être savants du savoir d'autrui,
au moins sages ne pouvons-nous être que de notre sagesse.

Michel de MONTAIGNE - Essais


GIORGIONE - les trois philosophes 1509
L'ensemble des trois personnages représentés est allégorique. Le vieil homme, la figure arabe et le jeune homme, pourraient être une représentation de la transmission du savoir, la transmission des classiques de la philosophie grecque antique à travers les traductions arabes redevenue d'actualité lors de la Renaissance italienne. Le vieil homme représenterait un philosophe grec, Platon ou Aristote. Le philosophe arabe représente peut-être Averroès, à la fois philosophe et scientifique de l'Âge d'or de l'Islam. Le jeune homme pourrait être considéré comme la nouvelle science de la Renaissance avec des racines dans le passé, regardant dans l'obscurité de la grotte, symbolisant les savoirs inconnus. La grotte pourrait également symboliser le concept philosophique de l'allégorie de la caverne de Platon. D'autres chercheurs affirment que les figures sont des représentations typiques de trois stades de l'humanité (jeunesse, maturité et vieillesse), trois époques de la civilisation européenne (Antiquité, Moyen Âge, Renaissance),

Illustration musicale: TEXEIRA - Te Deum - Te martyrum
António Teixeira est né à Lisbonne le 14 mai 1707 et mort dans la même ville après 1769 et même 1774 selon certaines sources. C'est un prêtre, compositeur et claveciniste portugais. Il aurait été envoyé à Rome par le roi du Portugal João V pour y étudier pendant douze ans. De ses œuvres, il reste quelques cantatas de fête composées à l'intention de membres de l'aristocratie, La collaboration avec Teixeira prit fin soudainement, avec son emprisonnement par le Saint-Office. Déclaré relapse et hérétique, attaché à son ancienne foi, il fut brûlé vif par l'Inquisition le 18 octobre 1739. L'œuvre la plus importante de Teixeira reste le Te Deum à vingt voix.