arpoma l'art par la musique
        samedi 22 juin 2024 - 13h46
menu / actu

liste / rep

atlas / rech

      VOIR et ECOUTER (102)     

BOSCH (Jerome), le jardin des delices

LULLY (J.B.), Armide, passacaille
date de publication: mardi 04 juin 2024



Jerome BOSCH - le jardin des délices
Le Jardin des délices constitue la plus célèbre des créations de Jérôme Bosch, notamment pour la richesse des motifs qui la composent. Pour cette raison, elle demeure très énigmatique et a fait par le passé l'objet de nombreuses interprétations ésotériques. Les chercheurs en histoire de l'art s'accordent sur une lecture de l'œuvre en fonction de sa finalité : elle serait un speculum nuptiarum, c'est-à-dire un « miroir nuptial », servant à instruire les nouveaux mariés de l'importance du respect des liens du mariage. Toutefois, des recherches récentes la considèrent davantage comme un « miroir aux princes », c'est-à-dire une banque d’« images-souvenirs » provoquant la discussion entre les membres de la cour dans le but de les former moralement à leurs futures fonctions de gouvernants.

illustr musicale: J.B. LULLY - Armide - passacaille
Armide (LWV 71) est la dernière tragédie en musique (en cinq actes et un prologue) terminée par Jean-Baptiste Lully. Elle fut composée en 1686 Le sujet de la tragédie est emprunté à la Jérusalem délivrée (Gerusalemme liberata) du Tasse. Il narre l'amour malheureux de la magicienne Armide pour le chevalier Renaud. Au cinquième acte, l'impressionnante passacaille avec chœurs et solistes est l'un des clous de la partition.