arpoma.com - connaitre pour mieux comprendre - histoire arts culture actualite la culture en quelques clics
page precedente     retour menu     actualiser     rechercher
peinture / litterature / musique 1 - 2 / cinema / photographie / lieux / histoire / documentation /
◀◀     aleatoire     ►► 
page unique / kaleidoscope / liste
Eliott ERWITT - USA. Fort Dix, New Jersey 1951

Eliott ERWITT - USA. Fort Dix, New Jersey 1951

« Faire rire les gens est une des plus parfaites réussites qu'on puisse espérer » dit-il.
Elliott Erwitt (26 juillet 1928 à Paris - ) est un photographe américain, né de parents russes-juifs. Il a passé dix ans de son enfance en Europe notamment en Italie, Allemagne et France avant que ses parents n'émigrent en 1939 aux États-Unis, à New York puis à Los Angeles.
Robert Capa sera l'un des premiers à le remarquer et à l'inviter à devenir membre de l'agence Magnum
19510615
Berenice ABBOTT - le pont de Manhattan

Berenice ABBOTT - le pont de Manhattan

L'œuvre de Berenice Abbott illustre une conception de la photographie qu'elle résume en défendant Changing New York pour lequel elle expliquait : « Le rythme de la ville n'est ni celui de l'éternité ni celui du temps qui passe mais de l'instant qui disparaît. C'est ce qui confère à son enregistrement une valeur documentaire autant qu'artistique. »
L'essence de la photographie repose sur ce rapport au temps. Le rôle de la photographie est d'enregistrer cet instant qui disparaît que Roland Barthes appellera le ça a été. La photographie dans son rapport au temps fonctionne toujours au passé, comme représentation d'un temps devenu passé. Pourtant les images d'Abbott, comme celles de Lewis Hine et d'Eugène Atget ne sont pas seulement nostalgiques : le passé, en arrière, fixé sur photographie, est à sa place.
photographie, usa, ,
40.70346225721778, -73.98965317905424
Samuel ARANDA - Yemen octobre 2011

Samuel ARANDA - Yemen octobre 2011

World Press Photo 2011: Le photographe espagnol Samuel Aranda a remporté le World Press Photo Award 2011 pour son cliché pris au Yémen en octobre 2011, d'une femme voilée tenant avec précaution dans ses bras, un de ses proches blessés. La photographie a été prise pour le New York Times dans une mosquée de Sanaa transformée en hôpital de campagne lors du soulèvement populaire contre l'ancien président Ali Abdallah Saleh. Samuel Aranda/ The New York Times/ Handout
2011
Diane ARBUS - Girl in a Watch Cap, N.Y.C

Diane ARBUS - Girl in a Watch Cap, N.Y.C

Diane Arbus concentre son activité à New York et ses alentours, photographiant des inconnus dans la rue. Fascinée par les personnages hors-normes, elle photographie également des travestis, des transsexuels, des handicapés mentaux, des jumeaux, des nains, etc. En mélangeant le familier avec le bizarre, Diane Arbus dresse un portrait troublant de l'Amérique des années soixante. Elle s'attache pourtant à montrer que ces personnages étranges et atypiques sont avant tout des êtres réels, avec des habitudes et un train-train quotidien.

1966
Yann ARTHUS-BERTRAND - paysage agricole pres de Cognac, Charente

Yann ARTHUS-BERTRAND - paysage agricole pres de Cognac, Charente

Like most of the French vineyards in the 19th century, the Charente vineyard, a large French wine-producing region, was ravaged by phylloxera, an illness caused by a parasitic aphid. A great share of the vineyards in this region was replaced by cereal crops that still dominate the landscape. Nevertheless, vineyards have gradually been replanted around Cognac, where the production of liquor with the same name has kept increasing. The trebbiano (ugni blanc) that grows on chalky soil produces wine that is distilled twice. Eau-de-vie obtained like this undergoes extended ageing in oak barrels and this produces cognac. The stock currently being aged is the equivalent of over a billion bottles. This represents 6 years of sales. Only alcohol from this soil delimited by a decree since 1909 and divided into six growth areas can be called Cognac. It takes up just over 185.329 acres (75.000 hectares) and employs about 18.500 people: wine growers and distillers as well as all trades related to cork, glassmaking, cardboard and marketing. Only 3% of the production is consumed in France. In 2011, nearly 163 million bottles were exported to 158 countries, mainly to the United States, Singapore, China, the United Kingdom and Germany.
photographie, , ,
Eugene ATGET - le remouleur

Eugene ATGET - le remouleur

Cette photo figure, seule, à la page 41 dans le chapitre consacré aux petits métiers. Il est vrai que ce cliché est banalisé par Internet et souvent mal reproduit. Mais imprimé sur le beau papier du livre on y retrouve ses qualités notamment les dégradés de gris que nous avons déja évoqués par ailleurs (Cf La solitude du rémouleur). L’attitude du rémouleur nous renvoie à la photo du Docteur Mayer. la présence de ce probable client qui regarde l’appareil (et de l’homme plus loin derrière) donne une vie intense à cette photo (environ 1898-1899).
Paris-Eugène Atget (1857-1927), relié, de A. Krase sous la direction de H-C. Adam – Édition trilingue (Français-Anglais-Allemand) – Taschen 2008.
Richard AVEDON - Carmen en cardin

Richard AVEDON - Carmen en cardin

Avedon donne la priorité au naturel et au mouvement et photographie ses modèles à la manière d’un reporter, s’inspirant de Martin Munkacsi (qui a lui aussi travaillé pour Harper’s Bazaar, et dont Henri Cartier-Bresson revendique l’influence également).
Si la photo de mode réapparait régulièrement dans la production d’Avedon, le photographe, qui ouvre son propre studio dès 1946, se consacre principalement au portrait, genre qui lui assure son immense renommée. Chez lui défile tout ce que New York compte d’acteurs, d’intellectuels, de cinéastes, d’écrivains... Le style Avedon, si caractéristique, se met en place par un processus d’épuration, une série de renoncements. Un fond blanc qui neutralise tout environnement et toute possibilité de narration, une absence totale d’accessoires, un premier plan d’une netteté absolue associé à une profondeur de champ très faible qui annule tout arrière-plan.
(http://linstantanee.blogspot.com/2008/07/richard-avedon-photographies-1946-2004.html)
Dmitri BALTERMANTS - Le chagrin (péninsule de Kertch, janvier 1942)

Dmitri BALTERMANTS - Le chagrin (péninsule de Kertch, janvier 1942)

La Russie, le pays le plus meurtri par la Seconde Guerre mondiale, compte ses morts sur cet émouvant portrait. Des femmes, des hommes y cherchent à reconnaître un proche tout en espérant secrètement ne pas le trouver. Ne pas savoir, une maigre consolation quand les cadavres anonymes jonchent sporadiquement le sol, martyrisé par les pas des combattants.
1942
Massimo BERRUTI - retour d une assemblée tribale

Massimo BERRUTI - retour d une assemblée tribale

Berruti, an Italian photographer represented by VU, based in Paris and Rome, has little interest here in the war on terror, American drone attacks or even, for that matter, death. The Lashkars are Pashtun civilian militia, which have fought the Taliban for control of their valley for years, with tacit acknowledgement of the Pakistan Army, yet with little concrete support. And it’s their grinding, even humdrum daily existence along the amorphous frontier land which intrigues him.

2011
Edouard BOUBAT - Remi ecoutant la mer

Edouard BOUBAT - Remi ecoutant la mer

Cet enfant montre une sérénité douce en collant son oreille au coquilage. En fermant les yeux,comme lui on peut s'imaginer au bord d'une plage, les pieds dans le sable, ecoutant le cri des mouettes, le souffle du vent et l'odeur de la mer
Boubat s’intéresse particulièrement à montrer les moments vides de la vie et en exalter tout le bonheur. Il présente « un quotidien dépouillé mais plein de grâce, de poésie et d'une plénitude intemporelle.
1948