arpoma.com - connaitre pour mieux comprendre - histoire arts culture actualite la culture en quelques clics
page precedente     retour menu     actualiser     rechercher
peinture / litterature / musique 1 - 2 / cinema / photographie / lieux / histoire / documentation /
ancien / tradition / slave / renaissance / baroque / classique / romantique / moderne / contemp.
ballet / oratorio / cantate / motet / messe / opera / com.musicale / spectacle
sop / haute-contre / tenor / choeur / clavier / piano / cordes / violoncelle / orgue / flute / harpe /

◀◀       aleatoire     ►► 
page unique / kaleidoscope / liste
Jean-Sebastien BACH - partita pour clavecin bwv831

Jean-Sebastien BACH - partita pour clavecin bwv831


classique clavier www.youtube.com/embed/7BintDrktgs
Jean-Sebastien BACH - Partita pour flute - allemande

Jean-Sebastien BACH - Partita pour flute - allemande

Les sonates pour flûtes semblent avoir été écrites pendant la période où Bach fut attaché à la cour du jeune prince Leopold féru de musique, à Cothen, entre 1717 à 1723. La cour était calviniste de tradition, si bien que Bach n'avait à fournir pour les divertissements princiers de la musique profane uniquement.
classique flute www.youtube.com/embed/jAJ4i1L3y5M
Jean-Sebastien BACH - partita pour violon seul n3 - prelude

Jean-Sebastien BACH - partita pour violon seul n3 - prelude

Les partitas sont composées de mouvements de danse, empruntant le schéma baroque de la succession allemande-courante-sarabande-gigue mais sans jamais s'y conformer complètement : dans la première partita, une bourrée est substituée à la gigue, la deuxième ajoute un cinquième mouvement, la fameuse chaconne et la troisième suit un schéma inhabituel qui ne conserve que la gigue pour le dernier mouvement.

La combinaison de ces deux formes typiques, l'un de la musique italienne et l'autre de la musique française, manifeste que Bach a voulu se situer dans l'héritage de ces deux traditions qui influençaient alors toute la musique européenne (on retrouve d'ailleurs ce souci dans le diptyque constitué du Concerto italien et de l' Ouverture à la française).

La troisième partita est probablement la plus connue des six suites. Le prélude et la gavotte sont fréquemment jouées séparément et apparaissent dans de nombreuses compilations de musique classique.
www.youtube.com/embed/2KYRdRnnBYw

Warning: getimagesize(../data/musique/@selection/bach - passion saint jean - ruht wohl.jpg) [function.getimagesize]: failed to open stream: No such file or directory in /public_html/arpoma/e-doc3.php on line 380
Jean-Sebastien BACH - partita pour violon seul n3 - prelude

Jean-Sebastien BACH - Passion selon Saint Jean - Ruht Wohl

Les partitas sont composées de mouvements de danse, empruntant le schéma baroque de la succession allemande-courante-sarabande-gigue mais sans jamais s'y conformer complètement : dans la première partita, une bourrée est substituée à la gigue, la deuxième ajoute un cinquième mouvement, la fameuse chaconne et la troisième suit un schéma inhabituel qui ne conserve que la gigue pour le dernier mouvement.

La combinaison de ces deux formes typiques, l'un de la musique italienne et l'autre de la musique française, manifeste que Bach a voulu se situer dans l'héritage de ces deux traditions qui influençaient alors toute la musique européenne (on retrouve d'ailleurs ce souci dans le diptyque constitué du Concerto italien et de l' Ouverture à la française).

La troisième partita est probablement la plus connue des six suites. Le prélude et la gavotte sont fréquemment jouées séparément et apparaissent dans de nombreuses compilations de musique classique.
classique oratorio choeur www.youtube.com/embed/0raURe1xl_I

Warning: getimagesize(../data/musique/@selection/bach - passion saint mathieu - erbarme dich - philippe herreweghe.jpg) [function.getimagesize]: failed to open stream: No such file or directory in /public_html/arpoma/e-doc3.php on line 380
Jean-Sebastien BACH - partita pour violon seul n3 - prelude

J.S. BACH - Passion selon Saint Mathieu - Erbarme dich (aria) (Philippe Herrewege)

Les partitas sont composées de mouvements de danse, empruntant le schéma baroque de la succession allemande-courante-sarabande-gigue mais sans jamais s'y conformer complètement : dans la première partita, une bourrée est substituée à la gigue, la deuxième ajoute un cinquième mouvement, la fameuse chaconne et la troisième suit un schéma inhabituel qui ne conserve que la gigue pour le dernier mouvement.

La combinaison de ces deux formes typiques, l'un de la musique italienne et l'autre de la musique française, manifeste que Bach a voulu se situer dans l'héritage de ces deux traditions qui influençaient alors toute la musique européenne (on retrouve d'ailleurs ce souci dans le diptyque constitué du Concerto italien et de l' Ouverture à la française).

La troisième partita est probablement la plus connue des six suites. Le prélude et la gavotte sont fréquemment jouées séparément et apparaissent dans de nombreuses compilations de musique classique.
classique oratorio haute-contre www.youtube.com/embed/nZb7FcP84CM
J.S BACH - Passion selon Saint Mathieu - choeur final

J.S BACH - Passion selon Saint Mathieu - choeur final (Philippe Herreweghe)

La compassion et l'abandon à la douleur constituent l'idée maîtresse de l'œuvre. Qu'elles soient de joie ou de peine, amères ou libératrices, toute l'œuvre paraît baigner dans les larmes.
La Passion selon saint Matthieu (BWV 244), est un oratorio de Johann Sebastian Bach, partition monumentale qui compte parmi les grandes œuvres de la musique classique.
l’œuvre s’achève par un grand chœur final, précédé par un court adieu de chaque soliste au Christ.
classique oratorio choeur www.youtube.com/embed/DWlvFnlanqQ
Jean-Sebastien BACH - la petite fugue pour orgue

Jean-Sebastien BACH - la petite fugue pour orgue

La célèbre Petite Fugue en sol s'apparente à ces pages intimes que le compositeur destinait aux concerts familiaux. D'une écriture ferme mais légère, une fugue régulière s'y déploie sans que jamais le discours se perde en complications.
classique orgue www.youtube.com/embed/o9Fumv4VI6M
Jean-Sebastien BACH - Sonate en trio pour Orgue Bwv 525

Jean-Sebastien BACH - Sonate en trio pour Orgue Bwv 525

Les Sonates en trio pour orgue sont parmi les pièces pour orgue les plus remarquables écrites par Johann Sebastian Bach.
Elles sont le sommet de l'art du contrepoint à exécuter par un unique interprète. Elles sont réputées pour leur extrême difficulté technique, redoutées par tous les organistes, programmées dans toutes les épreuves et concours d'orgue. Elles nécessitent en effet une grande maîtrise et une grande concentration du fait de l'indépendance requise pour jouer chacune des trois voix simultanément : une voix pour la main gauche, une voix pour la main droite et une voix au pédalier. Elles ont été enregistrées par les plus grands organistes et représentent la référence en matière de virtuosité organistique. Elles constituent sur le plan purement musical un essai de synthèse entre le style rigoureux contrapuntique et le style galant italien, certains mouvements lents pouvant être considérés comme une préfiguration du style romantique à venir.
classique orgue www.youtube.com/embed/xSrY5HEyWgc
Jean-Sebastien BACH - suite anglaise - prelude

Jean-Sebastien BACH - suite anglaise - prelude


classique clavier www.youtube.com/embed/fcV_TLr0KOE
Jean-Sebastien BACH - suite francaise pour clavier

Jean-Sebastien BACH - suite francaise pour clavier

Les Suites françaises sont un des trois groupes de six suites pour le clavecin composées par Johann Sebastian Bach (à côté des Suites anglaises et des Partitas pour clavier appelées aussi Suites allemandes).
Ce sont les plus simples d'exécution, les moins ambitieuses musicalement, et leur caractère d'air à danser est affirmé, même si le goût du compositeur pour le contrepoint y fait reconnaître sa signature.
Leur composition remonte au plus tard aux années 1720-1724 à Köthen.
Elles comprennent toutes les quatre danses traditionnelles de la suite : allemande, courante, sarabande et gigue avec, entre la sarabande et la gigue, un nombre variable de pièces supplémentaires : menuet(s), air, anglaise, gavotte, bourrée, loure, polonaise. Elles se distinguent des Suites anglaises et des Partitas pour clavier par l'absence de prélude et une moindre difficulté.
classique clavier www.youtube.com/embed/0sDleZkIK-w