arpoma.com - connaitre pour mieux comprendre - histoire arts culture actualite la culture en quelques clics
page precedente     retour menu     actualiser     rechercher
peinture / litterature / musique 1 - 2 / cinema / photographie / lieux / histoire / documentation /
roman / policier / historique / recit / essai / aventure / jeunesse / poesie / theatre / rire / epopee / la Bible /

◀◀       aleatoire     ►► 
page unique / kaleidoscope / liste
Prosper MERIMEE - Chronique du regne de Charles IX

Prosper MERIMEE - Chronique du regne de Charles IX

Chronique du règne de Charles IX est un réquisitoire contre l'intolérance religieuse et les luttes fratricides (au sens propre, puisque Bernard finit par se battre contre son frère, à la fin du roman). La lutte intérieure de Bernard, partagé entre sa foi protestante et son amour pour une catholique fervente, illustre également les déchirements de ce temps.

Prosper Mérimée veut écrire un roman historique, mais très différent de ceux de Walter Scott, très différent aussi de celui de Vigny.
Issu d’une famille voltairienne, Mérimée est critique à l’égard de la religion. Cependant, il fréquente beaucoup les milieux protestants. Écrivant sur les guerres de religion, il se montre, dans ce livre, plutôt favorable aux huguenots persécutés. Parmi ses nombreuses sources3, sa préférence va à d’Aubigné.
1829 roman historique
Henri MICHAUX - un barbare en Asie

Henri MICHAUX - un barbare en Asie

Un barbare en Asie est un carnet de voyage écrit par Henri Michaux à l'occasion de son voyage en Asie en 1928.
Michaux y décrit ses impressions concernant les différents pays qu’il traverse, les habitants de ces différents pays, et leurs cultures propres. D'un œil bienveillant mais sans concession, il montre sur un ton humoristique les différences culturelles existant entre ces populations et celles d’Europe occidentale, et ce que les Européens pourraient, selon lui, apprendre de ces populations.
Parmi les pays évoqués, on retrouve l’Inde, l’Indonésie, la Chine et le Japon...
L’ouvrage est assez court mais empreint de poésie, et il livre une vision plutôt légère mais souvent pertinente des cultures asiatiques.
1933 recit de voyage
Adam MICKIEWICZ - Pan Tadeusz (Messire Thaddée)

Adam MICKIEWICZ - Pan Tadeusz (Messire Thaddée)

Ce poème, unique dans la littérature polonaise, est en vers et compte douze volumes. Il est inspiré des traditions du roman historique, de l’épopée et du poème descriptif.
Il retrace le quotidien d'une famille de la noblesse lituanienne après l’arrivée de l’armée de Napoléon, en 1811 et 1812.
Pan Tadeusz czyli ostatni zajazd na Litwie (Pan Tadeusz ou la dernière incursion en Lituanie) est considérée comme son œuvre la plus importante.
1834 poesie
Henry MILLER - Tropique du Cancer

Henry MILLER - Tropique du Cancer

Le premier et le plus connu des ouvrages de Henry Miller (1891-1980), Tropique du Cancer, parut à Paris en 1934, grâce à l'aide de la femme de lettres américaine Anaïs Nin. L'auteur avait quarante ans, était marié et père de famille. Il aurait pu appartenir à la génération littéraire de Dos Passos et de Steinbeck si le contenu sexuel du livre n'avait pas différé jusqu'en 1961 sa publication aux États-Unis.

Ce récit personnel retrace avec intensité la vie affective et intellectuelle d'un Américain à Paris. Vu comme une ville lumineuse et sordide, Paris pousse dans son corps comme un cancer et grandit jusqu'à ce qu'elle l'ait dévoré. Cette ville tentaculaire, en rien rassurante, est un berceau de « naissances artificielles », où l'auteur retrouve le reflet de son visage dans les rues aux pavés inégaux, sur les murs constellés d'affiches, et où il lui faut s'affaler sur un banc, le ventre creux. Son désir : « Me promener dans le jardin des Tuileries et bander en regardant les statues muettes. Ou bien errer le long de la Seine, la nuit, errer sans fin, devenir fou de sa beauté. » En infatigable marcheur à l'oreille éveillée, aux narines ouvertes aux relents de choux et de pissotière comme au parfum des fraises sur le marché. Les monuments, les maisons, les parcs ne sont qu'un épiderme urbain surpris en flagrant délit d'osmose.

L'écriture se veut projection de la vie et des rythmes biologiques. Miller abolit toute hiérarchie entre le sexe et l'esprit, les viscères et les sentiments. L'érotisme ouvre à l'amour. La description explicite des rapports sexuels est portée par la conviction que « l'inertie est plus obscène que toute autre chose » : « Ayons un monde d'hommes et de femmes avec des dynamos entre les jambes. » Cette fiction autolibératrice, qui jette « un crachat au visage de l'art », a joui, non sans raisons, d'une réputation sulfureuse, car Tropique du Cancer est aussi un texte de littérature érotique.
1934 recit autobiographique
Henry MILLER - Sexus

Henry MILLER - Sexus


roman
Czeslaw MILOSZ - la Pensée captive

Czeslaw MILOSZ - la Pensée captive

"La pensée captive" est un livre clé pour comprendre l'histoire et le fonctionnement de ce qu'étaient les démocratie populaires en URSS et en Europe centrale durant le XXème siècle. Pour finir signalons également que l'excellente traduction en Français a été réalisée en collaboration avec l'auteur.



1953 essai
John MILTON - Paradis perdu

John MILTON - Paradis perdu

Lucifer, l'ange déchu, vient d'être vaincu par les armées divines. Avec son armée, il s'apprête à relancer une attaque contre le Ciel lorsqu'il entend parler d'une prophétie : une nouvelle espèce de créatures doit être formée par le Ciel. Il décide alors de partir seul en expédition. Sorti de l'enfer, il s'aventure dans le paradis, et trouve le nouveau monde. Après avoir facilement dupé un ange en changeant d'apparence, il s'introduit dans le paradis et découvre Adam et Ève. Après quelques doutes, Satan met au point un plan pour nuire à Dieu et à l'Homme : ayant appris que Dieu interdisait aux humains de manger les fruits de l'arbre de science, il essaye, en songe, de tenter Ève. Mais sans le vouloir, il réveille aussi Adam, qui le chasse. Plus tard, Satan revient à la charge : il profite du fait qu'Ève se soit éloignée d'Adam pour la récolte, et, prenant la forme d'un serpent, il la tente à nouveau et lui propose le fruit de l'arbre défendu, avec succès. Ève va alors raconter son aventure à Adam, et lui propose d'y goûter lui aussi, ce à quoi celui-ci finit par céder, par amour...

«Même en Enfer, régner est digne d'ambition ; mieux vaut régner en enfer que de servir au ciel.»
«Ce ne sont pas les lieux, c'est son coeur qu'on habite.»
[ John Milton ] - Extrait de Le Paradis perdu
1667 poesie
Margaret MITCHELL - Autant en emporte le vent

Margaret MITCHELL - Autant en emporte le vent

prix Pulitzer 1937

Autant en emporte le vent (titre original en anglais Gone with the Wind) est LE roman écrit par Margaret Mitchell au début du xxe siècle. Il est paru en 1936.

Avec la guerre, les privations, le siège d'Atlanta, les Yankees, les bombardements, des liens étroits se tissent entre tous ces personnages. Autour d'eux, vivent les planteurs de coton la société d'Atlanta, qui ne veulent rien changer à leur mode de vie malgré tous ces bouleversements. Qu'ils soient de la ville ou de la campagne, ces gens voient leur ancienne vie s'écrouler, leur civilisation se faire emporter. Ils sont ruinés financièrement et politiquement, et à la fin de la guerre ils voient les Yankees et les Noirs prendre le pouvoir en Géorgie, leur État si chèrement défendu. Et ce cauchemar qui suit la guerre est finalement pire que tout. La misère, la famine et la peur rôdent à la porte de tous les Confédérés. Les Yankees veulent écraser le Sud, en particulier la Géorgie qui passe pour un état rebelle et tous les moyens sont bons: fraude politique, spéculation financière, répression… La vie ne peut reprendre son cours car on voit des hommes pendus ou emprisonnés pour rien, des femmes agressées et violées sans que personne ne cherche à punir le coupable.
Dans ce chaos, les Sudistes ne se laissent pas faire. Et petit à petit, ils remonteront tous la pente. Mais certains ne prendront pas la même route que les autres…
Ce que l'on peut rajouter sur ce roman, c'est que les descriptions – que certains pourront trouver trop longues – permettent de se plonger réellement dans la vie de la Géorgie et de tous ces personnages. On finit presque par croire que l'on a existé avec eux.
1936 epopee
Patrick MODIANO - La Place de l'Etoile

Patrick MODIANO - La Place de l'Etoile

Raphaël Schlemilovitch, est un juif français né juste après la guerre et hanté par l’image de cette guerre et par la manie de la persécution.
Se présentant d’abord comme un juif antisémite appartenant à la Gestapo française, il vit à Genève et se lie avec Des Essarts, un aristocrate français, et Maurice Sachs, miraculeusement réapparu. Il s’enfuit alors à Vienne, où il devient proxénète, croyant devenir le Juif officiel du Troisième Reich, ami de Heydrich, proxénète officiel des SS et amant d’Eva Braun. On le voit ensuite partir en Israël dans un camp de rééducation qui ressemble fort à un camp de concentration, où l’armée israélienne « réforme » les juifs européens pour en faire de bons Israéliens délivrés de leurs obsessions au sujet du malheur juif, de la pensée juive, de l’esprit juif. Mais tout ceci semble n’être qu’illusion, car après une dernière scène où tous les personnages réapparaissent, on retrouve Schlemilovitch sur un divan à Vienne, en train de se faire psychanalyser par un médecin qu’il prend manifestement pour le docteur Freud.
1968 roman
Jean-Baptiste Poquelin dit MOLIERE - Tartuffe ou l’Imposteur

Jean-Baptiste Poquelin dit MOLIERE - Tartuffe ou l’Imposteur

Tartuffe, un hypocrite et un faux dévot, réussit à manipuler Orgon, l’archétype du personnage de cour, en singeant la dévotion et en devenant son directeur de conscience.

En écrivant cette pièce, Molière s’attaque à un bastion très influent : les dévots. Parmi eux se trouvent des hommes religieux corrects, sincères et innocents mais aussi des hommes sans aucune morale d'esprit et qui profitent de ce rôle sans pitié. C’est cette seconde catégorie que Molière tente de critiquer.

La pièce est ancrée dans la réalité historique avec l’allusion à la Fronde, qui a déchiré la France une quinzaine d’années auparavant. Le roi y apparaît plein de mansuétude et de sagesse.

la pièce reste révolutionnaire par sa mise en cause d’une religion qui deviendrait dictatoriale. Elle est, avec Dom Juan, une des pièces qui ont soulevé le plus de polémiques et d’oppositions.

Le Tartuffe ou l’Imposteur, comédie en cinq actes et en vers (1962 alexandrins) est représentée pour la première fois au château de Versailles le 12 mai 1664.
1664 theatre