arpoma.com - connaitre pour mieux comprendre - histoire arts culture actualite la culture en quelques clics
page precedente     retour menu     actualiser     rechercher
peinture / litterature / musique 1 - 2 / cinema / photographie / lieux / histoire / documentation /
sites : naturels / archeologiques / religieux / militaires / industriels / monuments / genie-civil / insolite

◀◀       aleatoire     ►► 
page unique / kaleidoscope / liste
Berlin - memorial de la Shoah

Berlin - memorial de la Shoah

le Mémorial de l'Holocauste à Berlin, qui commémore au coeur de Berlin l'extermination des juifs d'Europe par les nazis, intégré dans le paysage urbain, a déjà accueilli entre sept et huit millions de visiteurs.
Le 10 mai 2005, soixante ans après la fin de la guerre, l'Allemagne inaugurait à Berlin ce Mémorial, conçu par l'architecte juif américain Peter Eisenman: un terrain ouvert à tous de 19.000 mètres carrés, couvert de stèles de béton gris de différentes tailles, à l'orée du parc de Tiergarten.
"Nous ne nous attendions pas à un tel succès", a expliqué Lea Rosh, journaliste berlinoise à l'origine de l'initiative.
Dès le début de sa construction, le Mémorial avait suscité de nombreuses controverses, par la difficulté même à commémorer dans un monument un crime collectif de cette ampleur.
Certains avaient regretté aussi qu'il ne soit dédié qu'aux juifs et non à toutes les victimes des nazis.
"Je trouve que les visiteurs se comportent bien et respectent le Mémorial", a observé Lea Rosh. Il est en effet assez rare de voir des gens monter sur les stèles.
Pour son deuxième anniversaire, une Longue Nuit du Mémorial est organisée le 12 mai, avec entre autres une lecture et la projection de films.
Le Centre d'information sur la Shoah sous le mémorial, attend, lui, son millionième visiteur pour la fin du mois de mai.

52.5138,13.3786 europe-o
Berlin - fragment du mur conserve le long de la Spree

Berlin - fragment du mur conserve le long de la Spree

Le reste le plus connu du Mur, l'East Side Gallery, est situé le long de la Spree, entre la gare de l'Est et le pont de l'Oberbaum qui enjambe la Spree. Il mesure 1,3 km49. Il a été peint par 118 artistes du monde entier, tel Thierry Noir ou Dmitrij Vrubel et comporte 106 peintures murales. Classé monument historique, il tombe aujourd'hui en ruine. De ce fait, la ville de Berlin a alloué une subvention pour permettre sa reconstruction à l'identique. Les artistes ont accepté de repeindre leur œuvre sur un nouveau Mur
52.50493740003118, 13.439852753321468 europe-o
Berlin - Waltersdorfer Chaussee: l'endroit ou s'est ouvert le mur le 9 novembre 1989

Berlin - Waltersdorfer Chaussee: l'endroit ou s'est ouvert le mur le 9 novembre 1989

Le Mur de Berlin s'est ouvert le soir du 9 novembre 2009 non pas au poste-frontière de la Bornholmer Strasse, comme il est admis depuis 20 ans, mais dans le sud de la ville, ont révélé mardi des acteurs de l'époque à la télévision allemande ZDF.
Jusqu'alors, le poste-frontière de la Bornholmer Strasse (nord de Berlin) était présenté comme le premier à s'être ouvert vers l'Ouest.
Dans un documentaire intitulé "la plus belle bévue de l'Histoire", deux témoins racontent que c'est au poste-frontière de la Waltersdorfer Chaussee que les premiers Berlinois de l'Est sont passés à l'Ouest sans encombre.
Le 9 novembre 1989, le porte-parole du comité central du SED (parti communiste dirigeant) Günter Schabowski annonce l'ouverture immédiate du Mur. Une erreur de communication qui entraîne un tournant dans l'histoire allemande.
Heinz Schäfer, à l'époque commandant du poste-frontière de la Waltersdorfer Chaussee, raconte sur ZDF avoir entendu la nouvelle de chez lui.
Il se précipite alors à son poste-frontière, confisque toutes les munitions de ses soldats et leur ordonne de laisser passer les citoyens.
"Entre 20h30 et 21h, ils ont traversé ici, c'était ouvert", révèle-t-il dans le documentaire.
"Quand on dit aujourd'hui que le poste-frontière de la Bornholmer Strasse était le premier à ouvrir vers 22h30, à cette heure-ci des centaines de personnes étaient déjà passées de l'autre côté à notre poste-frontière", assure M. Schäfer.
Ce que confirme dans le même documentaire Andreas Gross, un des premiers à avoir franchi le poste de la Waltersdorfer Chaussee avec son beau-frère.
Vers 20h30, "nous nous sommes approchés du poste-frontière, d'abord hésitants et nous avons dit poliment que nous avions entendu qu'il était possible de voyager sans aucun problème en République fédérale", se souvient-il.
"Et là le garde-frontière nous répond: 'oui ce serait bien possible' et je lui dis 'bon, alors nous voulons le faire maintenant'", raconte-t-il.
Dans le cadre des célébrations des 20 ans de la chute du Mur, la chancelière Angela Merkel va refaire le chemin aux côtés de Berlinois de l'est qui ont traversé le Mur vers l'Ouest le soir du 9 novembre 1989 à Bornholmer Strasse.
pan/fjb/sg

52.4157,13.4965 europe-o
Berlin - Porte de Brandenbourg

Berlin - Porte de Brandenbourg

La porte de Brandebourg (Brandenburger Tor en allemand) fut pendant presque trois décennies le symbole de la division de la ville : le monument faisait partie intégrante du mur de Berlin. Elle fut érigée par Carl Gotthard Langhans (1732-1808) pour le roi de Prusse Frédéric-Guillaume II (1744-1797). Elle fut construite de 1788 à 1791 dans le style néoclassique, en s'inspirant du Propylée de l'Acropole d'Athènes.

Tous les événements importants de l'histoire de Berlin sont liés à la porte de Brandebourg comme symbole de la ville, mais aussi de l'État. Ainsi, c'est sous la pression de plus de 100 000 personnes que vingt-huit ans après sa construction, le mur fut enfin rouvert au niveau de la porte le 22 décembre 1989.
La porte de Brandebourg est représentée sur les pièces allemandes de 10, 20 et 50 centimes d'euro comme symbole de l'unité retrouvée.
Le 3 octobre 2002, la porte de Brandebourg a été enfin dévoilée lors de joyeuses festivités après vingt-deux mois de rénovation. Auparavant, elle avait été longtemps négligée et elle était régulièrement endommagée pendant les festivités du Nouvel an où de nombreuses personnes y montaient.
52.51620409403828, 13.377636882174663 europe-o
Berlin (est) - Potzdamer platz

Berlin (est) - Potzdamer platz

europe-o allemagne berlin potsdamer platz.jpg
52.5096,13.3757 europe-o
Berlin - aeroport de Tempelhof

Berlin - aeroport de Tempelhof

L'aéroport international de Berlin-Tempelhof (code AITA : THF • code OACI : EDDI) était l'un des aéroports de Berlin. Il était situé dans le quartier de Tempelhof-Schöneberg. C'était le plus petit des trois aéroports berlinois. Il est fermé depuis le 30 octobre 2008 et depuis le 8 mai 2010, il a été reconverti en immense parc
Créé en 1923, c'est le plus vieil aéroport commercial au monde et le premier aéroport à avoir été relié par un métro en 1927. Durant la phase de réaménagement de Berlin sous la direction d'Albert Speer, le Troisième Reich avait décidé en 1934 de remplacer l'aérogare. Le nouveau projet fut réalisé par Ernst Sagebiel. Les travaux se sont déroulés entre 1936 et 1941.
Le terrain sur lequel il est construit a une forme ovale avec deux pistes d'atterrissage et est bordé par un complexe de bâtiments dont les plans devaient représenter un aigle en vol (emblème de l'Allemagne par excellence) : les hangars en demi-cercle mesurant 1 230 m de long formant les ailes déployées de l'oiseau.
C'est le troisième plus grand bâtiment au monde en termes de superficie au sol, derrière le Pentagone aux États-Unis et le palais présidentiel de Bucarest.
52.48053017624721, 13.389925912689264 europe-o
les chutes du rhin

les chutes du rhin

Les chutes du Rhin (Allemand: Rheinfall, Suisse-allemand : Rhyfall) à Neuhausen en Suisse près de Schaffhouse sont les plus grandes chutes d'eau d'Europe.
Entre le lac de Constance et Bâle, là où le Rhin forme la frontière entre la Suisse et le Land de Bade-Wurtemberg, le lit du fleuve s'est creusé dans les roches calcaires du Jura formant des rapides et ces chutes.
Lorsque le Rhin a son débit moyen, ce sont 750 mètres cubes d'eau par seconde qui franchissent les rochers d'une hauteur de 23 mètres et sur 150 mètres de largeur. Le débit maximum mesuré fut de 1260 m³/s en 1965 et le débit minimum de 95 m³/s en 1921.

47.677713,8.614377 europe-o
Cologne - la cathedrale

Cologne - la cathedrale

Commencée en 1248, la construction de ce chef-d'œuvre de l'art gothique se fit par étapes et s'acheva en 1880. Au cours de ces sept siècles, ses bâtisseurs successifs furent animés de la même foi et d'un esprit de fidélité absolue aux plans d'origine. Outre son exceptionnelle valeur intrinsèque et les chefs-d'œuvre qu'elle recèle, la cathédrale de Cologne témoigne de la force et de la persistance de la foi chrétienne en Europe.

50.9413,6.9582 europe-o
Garzweiler - l'allemagne reinvestit dans le charbon pour sortir du nucleaire

Garzweiler - l'allemagne reinvestit dans le charbon pour sortir du nucleaire

La mine de lignite à ciel ouvert de Garzweiler (Braunkohletagebau Garzweiler) est un site d’extraction de lignite, nommé d’après le village de Jüchen-Garzweiler dans la commune de Jüchen (arrondissement de Rhin Neuss), situé à une dizaine de kilomètres au sud de Mönchengladbach, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie (Allemagne), et exploitée par l'entreprise RWE Power AG. Le village de Borschemich fut démoli, et le lieu ensuite entièrement déblayé parallèlement à l’extraction du lignite, et est devenu aujourd’hui — en particulier dans les milieux écologistes allemands — synonyme d’exploitation de lignite à ciel ouvert. La mine s'appelle à présent : Tagebau Garzweiler.
europe-
Helgoland - la grande Anna

Helgoland - la grande Anna

Ce qui est typique du paysage d'Heligoland, c'est la formation de pitons rocheux (Hörner) séparés de l'île par des bras de mer (Slaps). Au fil du temps, et sous l'action de l'eau et des vents, les avancées isolées de rocher sont travaillées en arches naturelles, qui lorsque la voûte se brise enfin, donnent naissance à des aiguilles (stacks) dont la plus célèbre, qui seule subsiste à l'heure actuelle, est appelée « Grande Anna » (Lange Anna), avec une altitude de 48 m.

Heligoland, en allemand Helgoland, du bas allemand ancien signifiant « terre sacrée » en français, est un archipel d'Allemagne situé dans le Sud-Est de la mer du Nord. Il a appartenu successivement au Danemark puis au Royaume-Uni qui le cède à l'Allemagne en 1890 en vertu du traité Heligoland-Zanzibar. Composé de deux îles, Heligoland et Düne, il est habité par 1 149 personnes.
Bien que constituant une commune d'Allemagne de l'arrondissement de Pinneberg du Land de Schleswig-Holstein, Heligoland n'est soumis ni au droit de douane de l'Union européenne1 ni au régime fiscal allemand.
Base sous-marine durant les deux guerres mondiales, l'île de Heligoland est le siège en 1947 de l'une des plus puissantes explosions conventionnelles volontaires (6 000 tonnes de TNT utilisées) lors de la destruction des installations militaires par les Britanniques.
54.1880878590005, 7.869791865385176 europe-o