arpoma.com - connaitre pour mieux comprendre - histoire arts culture actualite la culture en quelques clics
page precedente     retour menu     actualiser     rechercher
peinture / litterature / musique 1 - 2 / cinema / photographie / lieux / histoire / documentation /
sites : naturels / archeologiques / religieux / militaires / industriels / monuments / genie-civil / insolite

◀◀       aleatoire     ►► 
page unique / kaleidoscope / liste
Trulli - les maisons miniature (Pouilles

Trulli - les maisons miniature (Pouilles

Les trulli sont des habitations de pierre sèche de la région des Pouilles, en Italie du Sud. Ce sont des exemples remarquables de la construction sans mortier, technique héritée de la préhistoire et toujours utilisée dans la région. Les habitations surmontées de leurs toits pyramidaux, en dôme ou coniques, sont construites avec des galets de pierre à chaux ramassés dans les champs voisins.

40.781828,17.236889 europe-s
les Solfatara - volcan permanent

les Solfatara - volcan permanent

Ce cratère est le siège d'un dégazage important puisque environ 1 500 tonnes de dioxyde de carbone et 3 300 tonnes de vapeur diffusent par jour à sa surface. Il contient plusieurs zones fumeroliennes. Le diamètre de son cratère atteint 770 mètres. Il fait partie du complexe volcanique des Champs Phlégréens.
La Solfatare est un cratère volcanique situé à proximité de la ville de Pouzzoles, à l'ouest de Naples. Le toponyme, qui provient du latin Sulpha terra, « terre de soufre », a donné son nom aux solfatares, un type de fumerolles caractérisées par leurs importants dépôts de soufre.
Il s'est formé il y a environ 40 000 ans et sa dernière éruption remonte à 1198, avec probablement une éruption phréatique.
D'après les croyances, on pensait que c'était par ici que le dieu des enfers emmenait ses victimes. Le soufre s'échappant du sol par des trous devient de la fumée au contact de l'air, et les spécialistes disent que ces fumées peuvent guérir les maladies de peau, l'asthme et quelques maladies respiratoires. Les personnes habitant à proximité de ce volcan venaient souvent faire des cures dans le cratère pour soigner ces maladies.
Les Romains pensaient que la Solfatare était l'entrée des Enfers, car ils n'avaient jamais rien vu de tel. Ils pensaient aussi qu'au fond de ce lac il y avait un tunnel qui menait à la plage des enfers (grec, romain) au bord du Styx.
40.8273909909805, 14.139807605743501, 16
40.826887,14.141180 europe-s
Rome - le Colisee

Rome - le Colisee

Le Colisée, à l'origine amphithéâtre Flavien, est un immense amphithéâtre elliptique situé dans le centre de la ville de Rome, entre l'Esquilin et le Cælius, le plus grand jamais construit dans l'empire romain. Il est l'une des plus grandes œuvres de l'architecture et de l'ingénierie romaines.
Le Colisée est actuellement en état de ruine, en raison des dommages causés par les tremblements de terre et la récupération des pierres, mais il continue à donner la mesure de l'ancienne puissance de la Rome Impériale. Aujourd'hui, il est l'un des symboles de la Rome moderne, une de ses attractions touristiques les plus populaires, et a encore des liens étroits avec l'Église catholique romaine : chaque Vendredi saint, le pape mène une procession aux flambeaux sur un chemin de croix aboutissant à l'amphithéâtre.

41.8902,12.4923 europe-s
Rome - Basilique Saint-Pierre

Rome - Basilique Saint-Pierre

La basilique Saint-Pierre de Rome ou plus exactement du Vatican (San Pietro in Vaticano) se trouve sur la rive droite du Tibre. C'est le plus important édifice religieux du catholicisme, tant en terme de volume (193 m de long, 120 m de haut) que de renommée. Ce lieu accueille la Cathedra Petri. Ce n'est pas la cathédrale du diocèse de Rome puisque l'évêque de Rome siège à Saint-Jean de Latran, en revanche, c'est l'église du pape.

La basilique est l'œuvre de plusieurs siècles. Elle commence par être un petit monument commémoratif à l'endroit où saint Pierre aurait été déposé après avoir été martyrisé, non loin du cirque de Caligula. Puis, à partir de 324, l'empereur Constantin Ier fait bâtir une grande basilique. Au XVe siècle, le monument menace de tomber en ruine, et les papes décident de le raser pour en construire un nouveau. Son financement fut notamment assuré par la vente d'indulgences en Europe.

La construction de l'édifice actuel a débuté le 18 avril 1506 sous le règne de Jules II pour s'achever en 1614 sous celui de Paul V. Elle fut consacrée en 1626 sous le règne d' Urbain VIII. De nombreux architectes et artistes prestigieux ont contribué à cette réalisation dont Michel-Ange pour le dôme ; le Bernin, concepteur de la Place Saint-Pierre et ses fameuses colonnades ; Giacomo della Porta calotte ou encore Carlo Maderno pour la façade. Bramante, Raphaël et Sangallo le Jeune ont également participé au dessin des plans.

En avril 2006, la basilique célèbre son 500e anniversaire.

41.901980,12.453817 europe-s
Rome - Villa Medicis Fondation de France

Rome - Villa Medicis Fondation de France

La Villa Médicis est un palais situé sur le Pincio à Rome, elle héberge depuis 1803 l'Académie de France à Rome.
Bâtie, autour de 1544, par les architectes Annibale Lippi et Giovanni Lippi, sur l'emplacement des anciens jardins de Lucullus, pour le cardinal Giovanni Ricci de Montepulciano, elle est acquise en 1576 par le cardinal Ferdinand de Médicis qui, jusqu'en 1587, fait exécuter les projets de Bartolomeo Ammannati.
De fait, la villa fut aménagée pour servir d'écrin à sa collection d'œuvres d'art, dans laquelle figuraient : des antiques (les Niobides, Cléopâtre mourante...), de nombreux bronzes dont certains étaient exposés sur la façade, comme le Mercure de Jean de Bologne et aussi de très nombreux tableaux.
Il l'enrichit de sept hectares de jardins plantés de pins, de cyprès et de chênes verts, et décorés de sculptures, qui rappellent le palais Spada. Ces dernières ont été de nos jours remplacées par des moulages, les originaux ayant rejoint les musées. Parmi celles-ci, on note les Niobides, d'origine grecques et le Mercure de Jean de Bologne. À l'extrême nord, se situe le studiolo orné de fresques murales à thématique animalière.
En 1803, Napoléon Bonaparte y transfère l'Académie de France à Rome. À cette époque, la villa et ses jardins sont dans un triste état et doivent être restaurés pour accueillir l'ensemble des lauréats du Prix de Rome.

41.90831232062292, 12.482501864433289 europe-s
San Giminiano (Toscane) - la vieille cite medievale

San Giminiano (Toscane) - la vieille cite medievale

Ancien siège d’un petit village étrusque de la période hellénistique, San Gimignano commence son histoire aux alentours du xe siècle où elle prend le nom du saint évêque de Modène, saint Gimignano, qui aurait sauvé le bourg des hordes barbares. San Gimignano connaît un grand développement durant le Moyen Âge grâce à la Via Francigena qui la traverse. Y fleurissent nombre d'œuvres d’art qui décorent les églises et les couvents.
En 1199, San Gimignano devient une commune libre, avec son premier podestat après avoir rompu son asservissement aux évêques de Volterra. Elle prend alors le nom de San Gimignano delle belle Torri avec ses 75 maisons-tours mais elle souffre de luttes intestines qui la divisent en deux factions : celle des Ardinghelli (guelfes) et celle des Salvucci (gibelins). Le 8 mai 1300, elle héberge Dante Alighieri, ambassadeur de la ligue guelfe en Toscane.
La terrible peste de 1348 et le dépeuplement qui s'ensuit, jettent San Gimignano dans une crise grave et la petite ville doit se soumettre à Florence en 1353.
Elle subit ensuite autant les influences artistiques florentines, siennoises que pisanes.

43.4677,11.0421 europe-s
San Marin le 3e plus petit Etat d'Europe apres le Vatican et Monaco

San Marin le 3e plus petit Etat d'Europe apres le Vatican et Monaco

Saint-Marin, en forme longue la République de Saint-Marin, en italien San Marino et Repubblica di San Marino, est le troisième plus petit État d’Europe, après le Vatican et Monaco, et le cinquième au monde, après ces deux mêmes États, Nauru et Tuvalu. C’est aussi la doyenne des républiques.
Enclavé à l’intérieur de l’Italie entre l’Émilie-Romagne et les Marches, Saint-Marin compte, au 31 décembre 2012, 32 471 habitants, dont 5 002 étrangers. Il y a 6 695 Saint-Marinais résidant à l’étranger. La République fait partie intégrante de la région historique du Montefeltro.
43.9349,12.447699999 europe-s
Sicile - l'Etna

Sicile - l'Etna

L'Etna, également appelé Ætna, Etnea, Monte di Catania, Mongibello ou encore Mons Gibel Utlamat[1], en sicilien ’a muntagna, est un volcan d'Italie situé en Sicile, à proximité de la ville de Catane, la seconde ville la plus peuplée de Sicile. Culminant à 3 330 mètres d'altitude, il est le volcan le plus haut d'Europe et avec presque cent éruptions au cours du XXe siècle, il l'un des plus actifs du monde. Sa forte activité éruptive, les coulées de lave très fluides et la proximité de zones densément peuplées ont décidé les volcanologues à l'inclure parmi la liste des volcans de la Décennie.
L'Etna tire son nom du terme grec Aitho qui signifie « qui brûle ». C'est aussi dans la mythologie grecque le nom d'Ætna, nymphe sicilienne fille d'Ouranos.

37.7531,14.9951 europe-s
Lampedusa - point d’entrée privilégié pour les immigrés africains

Lampedusa - point d’entrée privilégié pour les immigrés africains

La proximité de l’Afrique en fait un point d’entrée privilégié pour les immigrés africains irréguliers qui veulent gagner l’Europe et qui y parviennent dans des embarcations de fortunes venant de Gabès ou de la côte libyenne. Ce phénomène a commencé en 1992 et n'a cessé de s'amplifier. L'île de Lampedusa a ainsi accueilli 23.000 migrants sans-papiers en 2005, contre 13.000 en 2004 et 8000 en 2003.

35.5134,12.5788 europe-s
Stromboli

Stromboli

L'île présente un aspect conique typique aux volcans et sa particularité réside dans ses éruptions régulières (à raison de plusieurs par heure) visibles de fort loin, de nuit, qui lui ont valu le surnom de « phare de la Méditerranée ». Outre la randonnée nocturne au sommet, il est également possible d'observer, depuis la mer, la chute des projections incandescentes le long d'une sorte de toboggan naturel, la Sciarra del fuoco (allée du feu), situé sur la face nord-ouest de l'île.
Le Stromboli, en italien Isola di Stromboli, est une île volcanique d'Italie faisant partie des îles Éoliennes située au nord de la Sicile, dans le bassin tyrrhénien de la mer Méditerranée. Le nom provient du grec antique Στρογγυλή donné à la montagne pour ses formes sinueuses.

38.79127602798339, 15.216048049999927 europe-s