arpoma.com - connaitre pour mieux comprendre - histoire arts culture actualite la culture en quelques clics
page precedente     retour menu     actualiser     rechercher
peinture / litterature / musique 1 - 2 / cinema / photographie / lieux / histoire / documentation /
sites : naturels / archeologiques / religieux / militaires / industriels / monuments / genie-civil / insolite

◀◀     aleatoire     ►► 
page unique / kaleidoscope / liste
Saint-Malo Paramé - vagues deferlantes

Saint-Malo Paramé - vagues deferlantes

id - sujet
sans text illustr -
date -
date2 (iptc) url (image associee) - mots -
(continent)
(position) cat -
categ (iptc) pays -
pays2 (iptc) portable -
(genre)
genre (iptc) adresse
coord
URL mp3,mp4 -
location coord (iptc) email -
auteur
(lieux:elev.)
auteur
elev(iptc)
664 [Ed SQL] [-] Kiev - place Maidan, place des manifestations populaire - (21-02-2014) (legende â–º)
[Ed IPTC]
Kiev - place Maidan, place des manifestations (21-02-2014)
Le Maïdan Nézalejnosti, littéralement « Place de l'Indépendance »), est la place centrale de Kiev, capitale de l'Ukraine. Traversée par la rue Krechtchatyk (uk), c'est une des principales places de la ville. Cette place a connu plusieurs noms, mais elle e . . .
21-02-2014
2014 lieux/eu ukraine kiev place maidan.jpg - [IPTC]
lieux
lieux ukraine
ukraine 50.450565033035666, 30.522988259792314
sites historiques 50.450565033035666, 30.522988259792314


50.450565033035666, 30.522988259792314 17

17
663 [Ed SQL] [-] Monticello - le domaine de Thomas Jefferson, pere de l'independance americaine - (11-02-2014) (legende â–º)
[Ed IPTC]
Monticello - la villa de Thomas Jefferson (11-02-2014)
. . .
11-02-2014
lieux/amerique-n usa virginie monticello.jpg - [IPTC]
lieux
lieu
38.010329916746116, -78.45237652504238
38.010329916746116, -78.45237652504238


38.010329916746116, -78.45237652504238 18

18
662 [Ed SQL] [-] Sotchi - Fisht Olympic Stadium - (07-02-2014) (legende â–º)
[Ed IPTC]
sotchi fisht olympic stadium (07-02-2014)
. . .
07-02-2014
lieux/eu russie sotchi fisht olympic stadium.jpg - [IPTC]
lieux
russie
43.40207769239415, 39.955923600000006
43.40207769239415, 39.955923600000006


43.40207769239415, 39.955923600000006 16

17
661 [Ed SQL] [-] Sotchi - Rosa Khutor - site olympique pour le ski alpin - (07-02-2014) (legende â–º)
[Ed IPTC]
Sotchi - Rosa Khutor - site olympique pour le ski alpin (07-02-2014)
Rosa Khutor qui a ouvert pour la saison 2010-2011 et qui accueillera le village olympique et les épreuves de ski alpin. À la fin des constructions, elle disposera de 60 km de pistes sur 550 hectares et 14 remontés mécaniques. . . .
07-02-2014
lieux/eu russie sotchi rosa khutor.jpg - [IPTC]
lieux

43.658263015153416, 40.319738400000006
43.658263015153416, 40.319738400000006


43.658263015153416, 40.319738400000006 17

17
660 [Ed SQL] [-] Murujuga - le plus grand site archeomogique du monde - (01-02-2014) (legende â–º)
[Ed IPTC]
Murujuga - le plus grand site archeomogique du monde (01-02-2014)
Murujuga est le nom d'une péninsule en Australie-Occidentale, au nord-est de la ville de Dampier, connue également comme péninsule de Burrup, ou encore précédemment nommée péninsule de Dampier.
L'environnement de la péninsule subit la mena . . .
01-02-2014
20070421 lieux/oceanie australie murujuga.jpg - [IPTC]
lieux
sites archeologiques
-20.619750902487027, 116.77531599404304
-20.619750902487027, 116.77531599404304


11

659 [Ed SQL] [-] Saint-Malo - Parame - les plus grandes marees d'europe - (26-01-2014) (legende â–º)

Si la Baie de Saint-Malo peut s'enorgueillir d'être le théâtre des plus grandes marées d'Europe, cela tient à sa situation géographique.
Quand l'Océan Atlantique, énorme masse d'eau, s'engouffre dans le goulot qu'est la Manche, l'onde de la mer arrive alors très vite et très fort.
Le marnage - la différence entre la haute mer et la basse mer - est en moyenne de plus de 12 mètres autour de la Cité Corsaire.
Les vagues classiques qu'on retrouve sur notre littoral sont générées par un vent local, ce qu'on appelle la 'mer de vent'. La houle, elle, est créée par les dépressions au large et se propage sur nos côtes même en l'absence de vent. Entre deux dépressions, elle s'estompe avant de disparaître. Or, depuis quasiment deux mois, la houle n'a pas le temps de mourir qu'une nouvelle dépression arrive et la renforce
Joel Hoffman, chef du service des prévisions marines à Météo France
20140104 48.652901163188275, -2.014339447021496 europe-o
Yunan - Rizière de YuanYang - les rizieres en terrasse

Yunan - Rizière de YuanYang - les rizieres en terrasse

En Chine la culture, la mythologie et la vie de tous les jours sont marquées par le riz. Comme pour le thé, on prête à l’empereur mythique Shennung l’introduction du riz en Chine et le rite annuel de sa plantation. Parmi les nombreuses zones de riziculture la province du Yunnan est la plus étendue et contient les plus plus grande rizière du monde.
La province du Yunnan est connue pour les rizières de la bourgade du Yuanyang. Celles-ci sont considérées comme les plus spectaculaires de toute la Chine, voir d’Asie. Souvent situées à plus de 1500 m d’altitude, les superbes rizières en terrasse et mosaïques épousent les contours des pentes.
20100428 25.27806685555416, 101.87732338392834
Murujuga - le plus grand site archeomogique du monde

Murujuga - le plus grand site archeomogique du monde

Murujuga est le nom d'une péninsule en Australie-Occidentale, au nord-est de la ville de Dampier, connue également comme péninsule de Burrup, ou encore précédemment nommée péninsule de Dampier.
L'environnement de la péninsule subit la menace de plusieurs consortiums industriels, en mer et à terre, comme celle de Woodside Petroleum qui extrait du gaz naturel au large.

La péninsule est une zone écologiquement et archéologiquement remarquable parce qu'elle contient la plus grande collection au monde de pétroglyphes, ces sculptures aborigènes en pierre qui remonteraient, d'après certains spécialistes, à 10 000 ans, soit l'époque de la dernière glaciation.
La collection de ces pierres dressées est la plus grande d'Australie avec des pétroglyphes artistiques qu'on estime à plus d'un million, plusieurs d'entre elles représentant le Thylacine dont la race est éteinte.
Ce trésor est menacé par divers projets industriels. Il fait partie de le liste des sites en danger dressée par le Fonds mondial des monuments.
20070421 -20.591208,116.786950
Yichang - barrage des 3 gorges

Yichang - barrage des 3 gorges

Le barrage des trois Gorges est un mur de béton de 185 mètres de haut,
créant une retenue de 39 milliards de m3. Il sert à fournir de l'électricité à
un pays à la croissance économique dévoreuse d'énergie, mais il doit également
domestiquer les eaux du plus long fleuve du pays, le Yangtze (6.360 km), dont
les crues sont souvent meurtrières.
Treize ans après le premier coup de pioche, les travaux de génie civil des
Trois Gorges ont pris fin en mai 2006 et le barrage doit être complètement
opérationnel en 2008, une fois toutes les centrales installées.

20060920 30.8245,111.0162 30.8245,111.0162
Hiroshima - Dôme de Genbaku (Memorial de la paix)

Hiroshima - Dôme de Genbaku (Memorial de la paix)

Lorsque la première bombe atomique explosa sur Hiroshima, à 8 h 15, le 6 août 1945, en causant la mort de quelque 140 000 personnes, cet édifice fut le seul à demeurer debout près de l'épicentre de l'explosion, bien qu'il n'en restât qu'un squelette. Il était conservé dans cet état lorsque la reconstruction de la ville commença, et prit le nom de Dôme de Genbaku (Dôme de la bombe atomique).
En 1966, le conseil de la ville d'Hiroshima décida que le Dôme serait conservé pour toujours. Le parc mémorial de la Paix, dont le Dôme est le principal monument, a été aménagé entre 1950 et 1964. Le Musée du mémorial de la Paix a été inauguré en 1955. Depuis 1952, tous les 6 août, la cérémonie du mémorial de la Paix d'Hiroshima se déroule dans le parc.
Le Palais préfectoral de la promotion industrielle d'Hiroshima était un édifice en brique à trois niveaux doté d'une partie centrale à cinq niveaux surmontée par une coupole elliptique à armature d'acier, revêtue de cuivre. Il couvrait 1 023 m2 et sa hauteur était de 25 m. Les murs extérieurs étaient revêtus de pierre et d'une couche de ciment. La coupole était accessible par un escalier situé dans l'entrée centrale. Le principal édifice, qui se trouve à 150 m de l'épicentre de l'explosion, a été presque entièrement détruit et vidé : son toit et son sol se sont effondrés, ainsi que la plus grande partie des murs internes à partir du deuxième étage. Toutefois, le souffle de l'explosion étant venu presque exclusivement du dessus, les fondations de la partie centrale de l'édifice, sous la coupole, sont demeurées intactes. Des vestiges de la fontaine qui se trouvait dans le jardin de style occidental, du côté sud du palais, ont également survécu. Sous sa forme présente, l'édifice est exactement dans l'état où il se trouvait après l'explosion.
L'authenticité du Dôme de Genbaku ne fait aucun doute : les seules interventions effectuées depuis le 6 août 1945 ont été minimales, et ne visaient qu'à assurer la stabilité des ruines. Cette valorisation peut être rapprochée de celle opérée sur certains sites archéologiques.
20060101 34.39548300644123, 132.45359199999996
Bamiyan - le grand Bouddha

Bamiyan - le grand Bouddha

Les Bouddhas de Bâmiyân étaient deux statues monumentales de bouddhas debout, excavées dans la paroi d'une falaise située dans la vallée de Bâmiyân du centre de l'Afghanistan, à 230 kilomètres nord-ouest de Kaboul et à une altitude de 2500 mètres. Le site tout entier est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.
Datant très probablement des Ve et VIe siècles, les statues représentaient un mélange classique d'art grec et bouddhiste.
en 2001, après avoir survécu relativement épargnées durant plus de 15 siècles, avoir assisté à la destruction de la ville de Bâmiyân par les Mongols de Genghis Khan en 1222, avoir vu l'occupation russe, les statues sont décrétées idolâtres par le mollah Mohammed Omar et les Talibans les détruisent au moyen d'explosifs et de tirs de canon. En mars 2001, les deux statues avaient disparu après presque un mois de bombardement intensif, causant une vive émotion de par le monde.

20030619 34.8320,67.8267
Plovdiv - la plus ancienne ville d'Europe

Plovdiv - la plus ancienne ville d'Europe"

Plovdiv est la deuxième ville de Bulgarie, chef-lieu de l'oblast de Plovdiv et unique territoire de la municipalité Plovdiv-Grad, sur la Maritsa. En 2009, elle compte environ 522 400 habitants1. Son aire d'influence s'étend sur une vaste région de la plaine de Thrace.
Plovdiv est la plus ancienne ville d'Europe2,3 connue puisque les premières traces de civilisation trouvées à cet endroit datent de la période mycénienne, soit la fin du IIe millénaire av. J.-C.. Plovdiv était alors connue comme ville fortifiée thrace appelée Eumolpias. En 342 av. J.-C., elle fut conquise par Philippe II de Macédoine, père d'Alexandre le Grand, qui la renomma Philippopolis. Plus tard, elle devint indépendante dans le cadre des royaumes thraces, jusqu'à son intégration à l'Empire romain, sous lequel elle fut appelée Trimontium (ville des trois collines). Elle devint alors la capitale de la province de Thrace (Thracia). Trimontium était un carrefour important dans l'Empire romain.

42.1463,24.7508 europe-e
Budapest - Parlement hongrois

Budapest - Parlement hongrois

Achevé en 1902, le Parlement de Budapest s'inspire du palais de Londres. Sa façade monumentale surplombe le Danube. Il contient le sceptre et la couronne de saint Étienne, à la croix penchée, symbole de la Hongrie. Bâtiment très imposant, le Parlement hongrois renferme un dédale de 691 salles et 20 km d'escaliers.

47.506999,19.045428 europe-e
Auschwitz-Birkenau - site de l'ancien camp d'extermination nazi

Auschwitz-Birkenau - site de l'ancien camp d'extermination nazi

Auschwitz-Birkenau ou plus simplement Auschwitz (en allemand : Konzentrationslager Auschwitz : Camp de concentration d'Auschwitz) est le plus grand camp de concentration et d'extermination du Troisième Reich. Sa localisation est partagée entre les villes d'Owiecim (Auschwitz en allemand) et de Brzezinka (Birkenau en allemand), annexées au Reich (province de Haute-Silésie) après l'invasion de la Pologne.
Ce camp de concentration, dirigé par les SS, a été créé en mai 1940 et libéré par l'Armée rouge le 27 janvier 1945. En cinq années, plus de 1,1 million d'hommes, de femmes et d'enfants, moururent à Auschwitz, dont 900 000 immédiatement à la sortie des trains qui les y transportaient. 90 % de ces personnes étaient juives. Ces victimes de la solution finale étaient tuées dans les chambres à gaz ou parfois par arme à feu, mais elles mouraient aussi de maladies, de malnutrition, de mauvais traitements ou d'expériences médicales.
En raison de sa taille, Auschwitz est considéré comme le symbole des meurtres en masse commis par les nazis, et plus particulièrement celui du génocide des Juifs, au cours duquel près de six millions d'entre eux furent assassinés.
Comme les autres camps de concentration nazis, Auschwitz était sous les ordres de Heinrich Himmler et de la SS. Le responsable du camp fut le SS-Obersturmbannführer Rudolf Höss jusqu'à l'été 1943, remplacé ensuite par Arthur Liebehenschel et Richard Baer. Rudolf Höss a fourni des descriptions détaillées du fonctionnement du camp dans son autobiographie et lors du procès de Nuremberg. Retrouvé par les Alliés en Bavière où il se cachait sous une fausse identité, il fut condamné à mort par un tribunal polonais et pendu en 1947 face au crématorium d'Auschwitz I.
Monument historique et culturel majeur qui participe au « devoir de mémoire », Auschwitz est depuis 1979 inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

50.03448973749822,19.181072770500105 europe-e
Gdansk- chantiers navals

Gdansk- chantiers navals

Les illustres chantiers navals polonais, à l'avenir incertain
VARSOVIE, 16 juil 2008 (AFP) - Les chantiers navals polonais de la Baltique, bastions ouvriers qui avaient vu naître le premier syndicat libre du bloc soviétique, Solidarnosc, font face à un avenir incertain, entre difficultés économiques et plans de restructuration.
Les chantiers de Szczecin (nord-ouest) et de Gdynia (nord) attendent toujours d'être privatisés. Le chantier de Gdansk, où Lech Walesa avait signé le 31 août 1980 les célèbres accords avec le pouvoir communiste de l'époque, a déjà été repris l'an dernier par le groupe ukrainien Donbass, mais attend toujours sa restructuration.
Varsovie a reçu mercredi de Bruxelles un ultime délai jusqu'au 12 septembre pour soumettre à la Commission européenne un programme précis et adéquat du sauvetage de ces chantiers, sous peine d'être obligé de récupérer les aides publiques de 2,1 milliards d'euros, versés aux trois établissements depuis 2002.
Quelques 60.000 personnes travaillent dans les trois chantiers concernés et dans les sociétés qui coopèrent avec eux.
Cependant, les illustres chantiers de Gdansk ne sont plus aujourd'hui que l'ombre d'eux-même. Ils emploient environ 3.200 salariés, contre 17.000 en 1980 lorsqu'ils portaient le nom de Vladimir Ilitch Lénine et représentaient le fleuron de l'industrie communiste.
Leur terrain de 159 hectares a été réduit à 72 ha et ils construisent aujourd'hui cinq bateaux par an, contre une trentaine en 1980.
Leur déclin a commencé à la fin des années 1980, le dernier gouvernement communiste ayant suggéré leur fermeture pour manque de rentabilité. L'initiative avait été perçue à l'époque comme une vengeance d'un régime s'essoufflant.
Au début des années 1990, le berceau du syndicat de Lech Walesa n'a pas réussi à s'adapter aux conditions de l'économie de marché. La faillite a finalement été déclarée en 1996.
Deux ans plus tard, l'établissement de Gdansk est racheté par les chantiers navals voisins de Gdynia.
En 2004, l'entreprise de Gdynia est à son tour confrontée à des difficultés économiques et les deux établissements se séparent en 2006. Le chantier de Gdynia est repris par le Trésor, devenu majoritaire dans son capital.
Le même sort est réservé au chantier naval de Szczecin, d'abord prospère au début des années 1990 avec des capitaux privés, puis victime d'erreurs de gestion.
mrm/fbe

54.4041,18.6685 europe-e