arpoma.com - connaitre pour mieux comprendre - histoire arts culture actualite la culture en quelques clics
page precedente     retour menu     actualiser     rechercher
peinture / litterature / musique 1 - 2 / cinema / photographie / lieux / histoire / documentation /
sites : naturels / archeologiques / religieux / militaires / industriels / monuments / genie-civil / insolite

◀◀       aleatoire     ►► 
page unique / kaleidoscope / liste
Chongqing -une des villes les plus peuplees du monde

Chongqing -une des villes les plus peuplees du monde

Chongqing est la plus grande et la plus peuplée des 4 municipalités-province de la République de Chine et la seule présente dans la partie Ouest du pays, moins dense et moins peuplée. Elle est située sur le Yangzi Jiang, juste en amont du grand lac de retenue du barrage des Trois Gorges. La municipalité est de création récente : elle a été détachée de la province du Sichuan, la plus peuplée de toutes les provinces chinoises, en 1997. La principale cause de ce changement de statut est la gestion du lac du barrage des Trois-Gorges, et en particulier du déplacement et du relogement des personnes riveraines du fleuve.
Évolution de la population
Elle est passée de 31 070 000 habitants avec une densité de 378 habitants par km² en 2002, à une population de 31 442 300 habitants avec une densité de 382 habitants par km² en 2004) Elle est considérée comme une des plus grande ville du monde.


29.560023,106.573229
Canton Tower (2010 – Guangzhou, Chine

Canton Tower (2010 – Guangzhou, Chine

tour de radiodiffusion, mais avec la manière : une structure hyperboloïde composée de tubes étirés en torsade. Le tout avec de jolies lumières.
23.108952,113.318221
Huainan - maison-piano

Huainan - maison-piano

Cette maison en forme de piano se situe dans la ville de Huainan, en Chine. Le bâtiment principal ressemble à un piano noir et les escaliers, à un violon transparent.
La Maison piano est une école de musique dans une université à Huainan, en Chine.
La construction de cette école de musique a été réalisée par le gouvernement local pour susciter un plus grand intérêt pour la musique et le tourisme dans cette région nouvellement développé.
Cette construction extravagante servira à exposer des maquettes d’aménagements des nouvelles zones de la ville de Huainan, et tentera ainsi de jouer sur la corde sensible des acheteurs.

La maison piano (sans oublier le violon escalator) est la propriété du gouvernement chinois et elle s’inscrit dans la lignée des bâtiments les plus insolites à avoir vu le jour en Chine ces dernières années…
32.60747719273747, 117.00720549003074
Huzhou sheraton-hotel

Huzhou sheraton-hotel

C’est le cabinet d’architecture pékinois MAD Architects qui est à l’origine de ce projet, avec comme architecte principal Ma Yansong. Le design audacieux de ce palace situé dans la ville d’Huzhou surnommée « citée de la soie » fait parler de lui. Son originalité réside dans le fait d’être en forme d’anneau et d’être situé au dessus du lac Tai. Il appartient à la chaîne hôtelière Sheraton qui a voulu marquer le coup avec cet hôtel dans un objectif d’expansion. La chaîne possède pour le moment 30 complexes situés en Asie mais aussi en Afrique et dans le Monde.
30.95939418018214, 120.10362806034334
Jiuquan - Centre de lancement des fusées chinoises Longue Marche

Jiuquan - Centre de lancement des fusées chinoises Longue Marche

C'est la plus ancienne base et la première de Chine. Elle est située au Nord du désert de Gobi, près de la ville de Shang sur un plateau culminant à 1073 m d'altitude.
Les installations de base ont été utilisées pour les lancements de missiles de courte et moyenne portée DF 1 (DongFeng) avant la rupture avec l'URSS (complexe LA 3). Elles servent de 1960 à 1966 pour 9 tirs
Les lanceurs sont assemblés à Shangai et transportés par rail jusqu'au centre. Un vaste réseaux de routes et de voies ferrées sillonnent la zone au Nord de l'aéroport de Shang Ch'eng Tsu. Il n'y a pas de zone industrielle à proprement parler sur la base, les lanceurs étant "déchargés" devant les pads et assemblés.


41.0815,100.4940
Lanzhou - une montagne rasee pour agrandir la ville

Lanzhou - une montagne rasee pour agrandir la ville

La province septentrionale de Gansu a entrepris début octobre 2012 de raser quelques 700 grosses collines dans le but de construire une nouvelle ville, la «Nouvelle Lanzhou», et ce à un coût monumental.
Baptisé «déplacer les montagnes», le projet a été lancé en octobre dernier dans la province aride, pauvre et isolée de Gansu après plusieurs années de préparation, à une dizaine de kilomètres du chef-lieu. Ce seront au total 15 kilomètres carrés qui seront aplanis pour un montant de 3,5 milliards de dollars, à l'aide de douzaines de grues et d'innombrables camions. Une fois les collines rasées, des bâtiments seront construits pour 5,5 milliards supplémentaires, portant le total à 8 milliards. Le PDG de China Pacific Construction, Yan Jiehe ambitionne de créer une «oasis dans le désert», à mi-chemin «entre Venise et Las Vegas». Les travaux ont bien avancé en seulement quelques mois.
La population craint d'ores et déjà des retombées environnementales. Le fleuve jaune, qui coule à proximité, risque de voir son cours de tarir avec cette ville pharaonique gourmande en eau. Des glissements de terrain seraient également à craindre maintenant que les quelques arbres qui maintenaient en place le sol ont été arrachés. Les craintes concernent également le domaine économique et social. Les 8 milliards de dollars investis pourraient ne pas être rentabilisés, et la «Nouvelle Lanzhou» semble ne pas être adaptée pour recevoir les flux de migration dus à l'exode rurale.
36.09827884076116, 103.80509374318852
Mutianyu - la grande muraille de chine

Mutianyu - la grande muraille de chine

Mutianyu est une section de la Grande Muraille de Chine localisée dans le district de Huairou, à 70 km au nord-ouest de Pékin. La section de la Grande Muraille de Mutianyu est reliée à Jiankou à l'ouest et Lianhuachi et Jinshanling à l'est. Étant bien conservée, cette section était utilisée comme barrière de défense au nord pour la capitale et les tombes impériales.
Elle est pour la première fois construite au milieu du VIe siècle, lors de la dynastie Qi du Nord. Mutianyu est plus ancienne que la section de Badaling. Durant la dynastie Ming, sous la supervision du général Xu Da, la construction du mur actuel a commencé à poser les fondations de la muraille des Qi du Nord. En 1404, une passe est construite dans le mur. En 1569, la muraille de Mutianyu est reconstruite et jusqu'à présent la plupart des parties est bien conservée. La Grande Muraille de Mutianyu a l'envergure de construction la plus importante et de meilleure qualité par rapport à tous les secteurs de la Grande Muraille.
Construite principalement en granit, la muraille est haute de 7 à 8 mètres et son sommet est large de 4 à 5 mètres. Comparée aux autres sections de la Grande Muraille, la section de Mutianyu possède des caractéristiques de construction uniques :
Les miradors sont placés densément le long de cette section de la muraille : 22 miradors sur 2 250 m.
À la fois les parapets intérieurs et extérieurs sont crénelés, donc il était possible de tirer sur les ennemis des deux côtés. Cette caractéristique est très rare sur les autres segments de la Grande Muraille.
La passe de Mutianyu est composée de trois miradors, un grand au centre et deux plus petits de chaque côté. Sur la même terrasse, les trois miradors sont reliés les uns aux autres à l'intérieur et composent une structure rarement vue dans tous les secteurs de la Grande Muraille.
En outre, cette section de la Grande Muraille est entourée de bois et de ruisseaux. La couverture forestière couvre 90% de la surface.
Aujourd'hui, cette section de la Grande Muraille est ouverte aux touristes. La Compagnie du téléphérique de la muraille de Mutianyu aide les gens à la grimper. Une autre caractéristique de la section de Mutianyu est la piste de luge sur roues qui permet de descendre la muraille sur une piste métallique sinueuse.
Adjacent à la muraille de Mutianyu, le village homonyme a été salué par le gouvernement comme village modèle en raison de sa renaissance largement due au tourisme et à l'industrie verrière. Le village de Matianyu est jumelé avec le village de Shelburne Falls dans l'état du Massachusetts.
40.443680,116.556873
Pekin - vallée des esprits conduisant aux tombeaux Ming

Pekin - vallée des esprits conduisant aux tombeaux Ming

Dix-huit remarquables sculptures impériales d'animaux en marbre qui constituent l'allée des esprits'' menant aux treize tombeaux Ming

40.2591,116.2201
Pekin chateau zhang-laffitte, copie du chateau de Maisons-Laffitte

Pekin chateau zhang-laffitte, copie du chateau de Maisons-Laffitte

Dans la banlieue pékinoise, le multimillionnaire chinois Zhang Yuchen a fait construire une réplique du château Maison-Laffitte. Ce château a été nommé "château Zhang-Laffitte".
Perdue au milieu des mornes terres agricoles de la campagne pékinoise, une silhouette de pierre blanche émerge, aussi gigantesque qu'inattendue, celle de la réplique du château de Maisons-Laffitte (Yvelines) !

Au bout d'une interminable allée privée, le maître des lieux, Zhang Yuchen, accueille le visiteur sur le perron surplombé d'un clocheton couvert d'ardoise pour le conduire à l'intérieur de son château-hôtel flambant neuf, baptisé sans fausse modestie Zhang-Laffitte. L'homme a une stature imposante et un immense front dégagé au-dessus duquel les cheveux rejetés en arrière ne sont pas sans rappeler le Grand Timonier lui-même. Mais la comparaison avec Mao s'arrête là.

Cadre du Parti communiste et ancien directeur financier d'une société d'Etat de construction, il a fait fortune dans l'immobilier à la fin des années 90. Le parcours de ce quinquagénaire né dans une famille de paysans du Nord-Est est révélateur de la reconversion spectaculaire de nombre de bureaucrates communistes. Son réseau dans les antres du pouvoir pékinois lui a permis d'être l'un des premiers à profiter du boom de la construction, en proposant pour plusieurs centaines de milliers d'euros des villas luxueuses à d'autres cadres et entrepreneurs en quête d'une retraite dominicale paisible.

Pourtant, peu d'anciens bureaucrates étalent leur fortune avec autant d'emphase. Il a montré son oeuvre à la nation entière lors de la retransmission par la télévision chinoise du dernier Nouvel An, en direct du site. Le promoteur ne se cache pas d'avoir prévu de dépenser la bagatelle de 60 millions d'euros dans la construction du château et de ses dépendances, en voie d'achèvement. " Je suis passionné de culture française et je veux la faire découvrir à mes concitoyens ", argumente-t-il pour justifier son projet pharaonique. L'explication semble mince. Point de souci d'égalitarisme derrière cette déclaration : la découverte est réservée aux Chinois fortunés qui peuvent s'offrir un séjour dans l'hôtel 5 étoiles aménagé dans l'une des ailes du château, ou un repas dans l'un des salons privés.

Bar-karaoké, golf et cave à vins

Tout est prévu pour les loisirs des nouveaux riches chinois. Les sous-sols se partagent entre salles de ping-pong, de tir à l'arc ou de jeux vidéo. Dans une association incertaine, un bar-karaoké voisine avec une cave à vins. Un centre équestre, un golf et des jardins inspirés de ceux de Vaux-le-Vicomte devraient finir d'occuper les 300 hectares de la propriété. Le snobisme s'accompagne ici de démesure : pour rendre l'ensemble plus prestigieux, Zhang Yuchen a ajouté deux ailes empruntées au château de Fontainebleau et une réplique des colonnades du Vatican !

" J'ai réalisé un rêve après plusieurs voyages en France et en Italie ", lâche-t-il en contemplant son oeuvre sans jamais se départir de son port altier. Zhang Yuchen ajoute tout de même : " J'ai confiance, cet investissement pourra être rentable dans cinq à dix ans. " L'homme d'affaires avisé n'a sans doute pas choisi l'emplacement de son château à la légère, à 10 kilomètres du futur village olympique et à une quinzaine de l'aéroport international.
40.130539095707846,116.44259153615758
Pekin - la Cite interdite

Pekin - la Cite interdite

La Cité interdite est le palais impérial au sein de la Cité impériale de Pékin dont la construction fut ordonnée par Yongle, troisième empereur Ming, et réalisée entre 1406 et 1420. Ce palais, d'une envergure inégalée — il s'étend sur une superficie de 72 ha — fait partie des palais les plus anciens et les mieux conservés de Chine. De nos jours, il est devenu un musée, le Musée du Palais, qui conserve les trésors impériaux de la civilisation chinoise ancienne et de très nombreuses œuvres d'art chinois de première importance : peintures, bronzes, céramiques, instruments de musique, laques, etc.
39.9163,116.39089999